Paris décide de suspendre sa coopération militaire avec Bamako

Paris décide de suspendre sa coopération militaire avec Bamako

Le colonel Assimi Goita est désormais le seul capitaine à bord du navire Mali. Quelques jours après le coup de force qui a mis de côté Bah Ndaw et Moctar Ouane, le vice-président Assimi Goita a obtenu la légitimité nécessaire pour devenir le nouvel homme fort du Mali. En effet, après la démission de Bah Ndaw, la Cour Constitutionnelle a déclaré Assimi Goita nouveau président du Mali. Selon des sources proches du pouvoir, l’investiture de Goita est prévue pour le lundi prochain et à partir de cet instant, le Mali entrera dans un nouveau cycle de gouvernance.

La France souhaite avoir des garanties

Après la prise de pouvoir par les officiers supérieurs, la communauté internationale (ONU, UA, CEDEAO) avec un ton un peu docile a condamné l’acte posé par les militaires maliens avant de demander la nomination dans les plus brefs délais d’un Premier ministre civil. La France, qui joue un rôle de premier plan au Mali, notamment à travers la force d’intervention Barkhane (5 100 militaires français sont engagés dans la lutte contre le terrorisme au Mali et au Sahel) vient de prendre une décision radicale. En effet, les premières autorités hexagonales ont décidé de suspendre temporairement la collaboration militaire avec le Mali.

Dans un communiqué du ministère des Armées françaises, cette décision a été entérinée à cause du flou qui règne présentement dans la composition de l’organigramme gouvernemental. « Des exigences et des lignes rouges ont été posées par la CEDEAO et par l’Union africaine pour clarifier le cadre de la transition politique au Mali et dans l’attente de ces garanties, la France a décidé de suspendre, à titre conservatoire et temporaire, les opérations militaires conjointes avec les forces maliennes ainsi que les missions nationales de conseil à leur profit. Ces décisions seront réévaluées dans les jours à venir au regard des réponses qui seront fournies par les autorités maliennes », peut-on lire dans le communiqué. Il n’y a rien donc de définitif et la position de la France variera sans doute après la prestation de serment du colonel Assimi Goita.

Amos Traoré (Mci News)

Share This

COMMENTAIRES

Wordpress (0)
MCI NEWS AFRIQUE

GRATUIT
VOIR