SOS, la jeunesse africaine ne sait plus à quel saint se vouer

SOS, la jeunesse africaine ne sait plus à quel saint se vouer

Le continent africain en plus de regorger de nombreuses ressources naturelles possède une richesse inestimable. La jeunesse de son capital humain.

En effet, de nombreux jeunes talentueux dans divers domaines font quotidiennement des merveilles pour prouver qu’en Afrique il y a de la créativité et de l’audace.

Cependant, ces jeunes sont souvent confrontés à un environnement défavorable qui ne leur permet de déployer toute l’étendue de leur potentiel. Voici le mal de l’Afrique.

Depuis plusieurs décennies, les dirigeants africains n’ont pas été capables de mettre en place des mécanismes innovants pour exploiter au mieux le talent et les qualifications de la jeunesse africaine.

La jeunesse africaine frappée par le désespoir et le fatalisme

Dans de nombreux pays africains, ce sont de vieux schémas complètement en déphasage avec les réalités et les enjeux du moment qui sont appliqués et cela ne permet pas aux jeunes de s’épanouir pleinement. Au niveau continental, les leaders ont passé leur temps à déplacer le problème sans apporter des solutions concrètes.

Actuellement, le manque de perspectives pour la jeunesse africaine est flagrant.
De nombreux jeunes aux quatre coins du continent sont désemparés par leur situation, ils deviennent fatalistes et c’est ainsi que germe en eux le projet de traverser la méditerranée pour rejoindre l’Europe.

Un voyage périlleux au cours duquel nombreux de ces jeunes trouvent la mort parce qu’ils étaient à la recherche d’un meilleur avenir. Depuis le dimanche dernier, l’Espagne est confrontée à un flux extraordinaire de migrants sur les plages de l’île de Ceuta.

Ce sont environ 8000 personnes qui sont arrivées sur les côtes espagnoles depuis la semaine dernière en provenance du Maroc. En outre, tout porte à croire que la tendance ne va pas fléchir dans les jours à venir. C’est tout simplement ahurissant de constater un si nombre de désespérés qui sont obligés de fuir les terres de leurs ancêtres pour espérer survivre.

Les dirigeants africains doivent se ressaisir

Alors que les évènements de Ceuta se produisaient, les dirigeants africains se sont rencontrés à Paris pour discuter du plan de relance de l’économie africaine. Le contraste est saisissant. L’Afrique qui possède des ressources incroyables est incapable de les mettre à profit pour offrir de multiples opportunités à sa jeunesse.

L’Afrique s’en sortira-t-elle un jour si elle passe son temps à confier son destin à des entités extérieures qui ne sont animés que par la recherche d’intérêts. Les dirigeants africains sont-ils conscients qu’ils hypothèquent l’avenir de toute une génération par la signature d’accord de prêts, d’assistance avec les partenaires dits financiers (Banque Mondiale, FMI, Union européenne…).

Tant que les dirigeants africains n’apprendront pas eux-mêmes à élaborer des mécanismes innovants pour exploiter au mieux les ressources du continent le plus riche de la planète ça sera le statu quo. La jeunesse africaine continuera à braver la mort pour rejoindre l’Europe.

Amos Traoré (Mci News)

Share This

COMMENTAIRES

Wordpress (0)
MCI NEWS AFRIQUE

GRATUIT
VOIR