Le FPR demande la démission du président Kaboré

Le FPR demande la démission du président Kaboré

Chers compatriotes, il y a des moments où les paroles, les discours ne servent plus à grand-chose. Il faut agir ; le FPR appel à un sursaut patriotique sans faille.

Face à la situation nationale exécrable, le Président du Faso s’est adressé à la nation le dimanche 27/06/2021. Après avoir écouté son message, nous sommes restés sur notre faim parce que nous nous attendions à plus, voire mieux. Malheureusement ce qui nous a été servi est en déphasage avec les aspirations profondes actuelles du peuple, pire il n’est point de nature à renforcer, ni l’unité ni la cohésion sociale. Il nous donne simplement l’impression d’une volonté affichée de tenter de calmer les ardeurs du peuple en vue de la protection d’un régime impopulaire face au droit légitime de manifester.

En analysant calmement le discours, nous nous rendons compte que :

Malgré la situation dégradante dans laquelle le pays se trouve, le Président n’a fait ressortir aucune remise en cause de son système actuel de gouvernance. Il y a de quoi poser sérieusement des questions sur la volonté patriotique à conduire le peuple ;
Malgré les manquements flagrants, en ne situant aucune défaillance, de la part de certains de ses collaborateurs, le Président affiche clairement une volonté protectionniste et une volonté de continuer à piloter le Burkina Faso avec la même équipe, pourvue que le peuple se taise, reste silencieux et surtout passif ;

En ne remettant pas en cause le gouvernement actuel, le Président montre qu’il cautionne directement ou indirectement la déclaration du Premier Ministre qui dit n’avoir point de stratégie pour lutter contre le terrorisme ;

Le Président n’apporte pas d’orientations claires, à montrer qu’au travers de sa personne, l’Etat pourra apporter la sécurité et la paix au peuple burkinabè.

Bien au-delà, nous ne pensons pas, que ce qui a prévalu à la sortie de ce discours, soit l’amour pour la Patrie, encore moins l’unité des Burkinabè. Bien au contraire et fort malheureusement, c’est parce qu’il y a eu un appel à manifester les 3 et 4 juillet prochain que nous avons reçu également ce message de la part du Président.

Ce qui veut dire que une des volontés principales de ce message réside dans le fait de chercher à calmer le peuple, de le berner à nouveau par des mots, aux fins de protéger et de permettre au pouvoir en place de continuer. Si c’est cela gouverner, c’est bien dommage et regrettable.

Pour nous FPR, cela n’est point une surprise car il bien longtemps que nous avons tiré sur la sonnette d’alarme de manière lucide et permanente. Nous disons encore aujourd’hui et sans ambages au peuple, qu’il n’y a aucun espoir de quelque nature que ce soit à avoir avec ce régime du MPP et de ses acolytes. La nécessité du changement ne doit plus être une question à réflexion ou à hésitation.

Initialement, face à la déclaration inacceptable du Premier Ministre, nous étions fondés en conviction que sa démission doit rester non négociable. Aujourd’hui le cours des évènements nous apporte également la conviction que le Président lui-même n’est pas l’homme qu’il faut pour conduire notre pays en pareilles circonstances. Son Excellence, le Président Rock Marc Christian KABORE, doit démissionner sans délai.

Toujours pour le peuple et avec le peuple. Nous, appelons le peuple Burkinabè à l’union et au combat pour sa liberté et sa sécurité dans un Etat de droit.

Ouagadougou le 28/06/2021

Le Président National

Dr Aristide OUEDRAOGO

Share This

COMMENTAIRES

Wordpress (0)
MCI NEWS AFRIQUE

GRATUIT
VOIR