Bozizé prend la tête de la rébellion

Bozizé prend la tête de la rébellion

Depuis 2014, la république de Centrafrique est engluée dans un cycle infernal, ce qui a conduit à un affaiblissement du pouvoir central. Avec l’élection de Faustin Archange Touadéra en 2016, la communauté internationale pensait que la Centrafrique était sur la bonne voie pour retrouver son statut de pays autonome.

Cependant, les différents groupes rebelles avaient eu le temps de s’implanter dans le pays et ces groupes par leurs différentes actions ont été les grands acteurs de la dégradation du climat sécuritaire. Il ya quelques mois, les rebelles avaient lancé une offensive contre le pouvoir central de Bangui, mais grâce à la présence des forces rwandaises, russes et des Casques bleus de la MINUSCA, les rebelles ont battu en retraite.

François Bozizé, l’ancien président centrafricain est un acteur majeur des forces rebelles. Il faut rappeler que Bozizé est sous sanction de l’ONU depuis 2014. L’organisation onusienne l’accuse d’avoir soutenu les anti-balaka dans l’optique de commettre des exactions contre la communauté musulmane. Il ya quelques jours, les responsables des forces rebelles ont déclaré que Bozizé avait marqué son accord pour prendre la tête de la rébellion.

Qu’est-ce que cela aura comme conséquence pour la Centrafrique dans les jours à venir ? Les prochains jours nous situeront.

Mci News

Share This

COMMENTAIRES

Wordpress (0)
MCI NEWS AFRIQUE

GRATUIT
VOIR